Colombus day

Publié le 11 Oct 2010 | 0 commentaire

PORTHSMOUTH, RODE ISLAND, USA
LAT. 41°09′N – LONG. 71°16′W

Une longue fin de semaine chez les américains. On est fatigués. Depuis la mise à l’eau, les bouchées ont été prises doubles. On veut partirrrrrrrr!

La radio HF fonctionne maintenant après un petit raté, le filage des panneaux solaires est passé, connecté à un bout ou deux, reste à installer et raccorder les panneaux mais ceci dépend de notre gars de canevas. J’espère qu’il se pointera demain. Vendredi, il est demeuré à bord jusqu’à 7:00hres pour finaliser son patron dans la toile. Il voulait beaucoup, on espère qu’il en sera de même cette semaine.

J’avitaille le bateau, je découvre de nouvelles cachettes. J’ai du me faire un plan pour me souvenir de tout, il y a 26 compartiments sous les planchers et les lits. J’ai réussi à faire revenir le fond des toilettes blanc. Intéressant non! Mais combien de frottage et d’heures la tête dans la bol. J’ai presque fini de cirer le cockpit. On a 200 pieds de chaîne 3/8 à poste avec l’ancre, en plus d’une deuxième ancre. La soute à voile est organisée. On a joué avec l’air climatisé, le chauffage, la génératrice, le congélateur. S’assurer que tout fonctionne. Reste à partir notre moteur après changement de filtres et mettre le génois sur l’enrouleur. Ce dernier a donné à J-P et aux gars de la cour bien du fil à retordre pour le remettre en place. Demain je vais chercher les miroirs des salles de bain et je vais chez le coiffeur. Tannée d’avoir l’air de la chienne à Jacques. Enfin, tannée un point c’est toute!

Je fais notre plan de navigation, exit les baies de Delaware et de Chesapeake. On s’en va direct à Norfolk à partir de Cape May. Je reluque les tirants d’air des ponts dans l’intracoastal pour faire la Caroline du nord et éviter le cap Hatteras. Nous ne savons pas vraiment à ce jour quel est notre tirant d’air exact, genre 64′. Il y a un pont à 64′. Faut monter dans le mât pis mesurer, personne ne veut se prononcer, pas même Jeanneau. C’est con!

Pis j’oubliais, faut hiverniser Bleu Marie première.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *