Ze Kindle

Publié le 1 Oct 2011 | 0 commentaire

CLARKE COURT BAR, GRENADE
LAT. 11°59,3′N – LONG. 61°46,0′W

C’est ma nouvelle bébelle de la saison. Le Kindle est un petit appareil de lecture de livres électroniques commercialisé par Amazon.com. C’est une tablette électronique qui permet de se connecter à Internet pour télécharger des contenus (livres numérisés, journaux et magazines…) vendus en ligne par le site américain Amazon.com. Le transfert ne nécessite pas d’ordinateur ni de liaison Wi-Fi , il s’effectue par l’intermédiaire du réseau de téléphonie sans fil. Un navigateur intégré permet d’accéder au Web.

Pour la boateuse que je suis, l’intérêt principal réside surtout dans la possibilité d’accéder au Web gratuitement partout ou la téléphonie sans fil existe. Et croyez-moi, cette dernière est très répandue aux Bahamas et dans les Antilles. C’est mon ami Tim qui m’a fait découvrir ce joujou dans les Exumas l’an dernier. Nous étions à Cambridge Cay, un lieu relativement perdu, et il pouvait avoir accès à son courriel avec cette petite tablette. La couverture du service est assez impressionnante. Le prix de l’appareil ne cesse de diminuer. J’ai choisi le Kindle Keyboard 3G, Free 3G + Wi-Fi, 6″ E Ink Display. L’écran fait 6po. Il existe une version 10po et une version 7po couleur mais ils sont plus énergivores. Dieu sait comment nous tentons d’économiser le plus notre énergie lorsque nous sommes sur un bateau. Je dis notre car c’est nous qui la produisons, l’énergie.

Pour ceux qui aiment bouquiner, plus de 15 000 titres sont disponibles en français. Plusieurs sont gratuits ou au bas coût de 99 cents car ce sont les grands classiques qui sont libres de droit d’auteur. Pour obtenir la liste, on doit inscrire comme mots-clés: french edition. Bien sûr, des milliers de livres en anglais sont offerts. Une fonction du Kindle m’a vraiment donner envie de lire mes auteurs américains et britanniques préférés dans leur langue originale. Il y a un curseur qui, lorsque qu’il est dirigé sur un mot, fait apparaître instantanément au bas de l’écran la définition du dictionnaire. Cool! Et j’aime bien le contact avec l’objet compact et ultra léger. Fini les grosses briques qui nous ruinent les bras et les coudes. Et il est tellement facile de transporter ce joujou partout.

Or pour la lecture, c’est une tablette fort intéressante. Pour naviguer sur internet, l’interface en noir et blanc n’est pas user friendly et la vitesse de chargement est celle du réseau téléphonique. Alors, souvent c’est lent. Mais n’oubliez pas…quand on navigue le temps, on en a. S’agit de développer notre patience. Mais que dire, quand on peut avoir accès à des sites de météo comme Buoyweather et à ses courriels gratuitement sur la plage d’une île quasi déserte, c’est formidable. Même l’écran permet un lecture agréable au soleil.

En fouillant, vous verrez qu’il y a d’autres applications possibles dont notamment le transfert ses propres documents et fichiers MP3 sur le Kindle en reliant l’appareil à un ordinateur par liaison USB. Il est facile aussi de se procurer une prise 12 volts, un étui étanche et un petite lampe très performante pour lire la nuit sans déranger son chum.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.