Hommage à JC

Publié le 4 Jan 2009 | 0 commentaire

SAINTE-LUCIE, SOUFIÈRE
LAT. 13°51′N – LONG. 61°03′O

Détails de notre navigation

DU MARIN, MARTINIQUE À SOUFRIÈRE, SAINTE-LUCIE

  • Distance: 42,3 m.n
  • Durée: 6 heures à voile et à moteur (de 10:45 am à 16:45 pm)
  • Vitesse moyenne: 7,0 noeuds

Mouillage à Bat Cave

Jean-Pierre est parti chercher Alexis et Mathilde à l’aéroport. Je profite de ce moment pour faire mon hommage personnel à J-C mon plus fidèle lecteur.

JC aimait bien lui aussi raconter des histoires. Il avait du répertoire: il affectionnait déclamer des vers, chanter des airs en français, piger dans ses 93 années milles et unes épopées. Il appréciait aussi écrire ce qu’il appellait en toute modestie ses petits ”boniments”. Dans la famille, chaque anniversaire, chauqe naissance, chaque décès un encore noces d’or avait droit aux perles de son cru.

Au minimum deux à trois semaines avant l’événement, J-C débutait sa rédaction. Il y réfléchissait, trouvait un thème, rédigeait, peaufinait, testait sur un public restreint, pratiquait son allocution, calculait ses effets…bref, il s’en faisait un défi et y prenait un grand plaisir. Il a fait bien fait rire et pleurer son cher auditoire

En son hommage, je vous livre les paroles d’une chanson qu’il a écrite pour Jean-Pierre et moi. C’est ainsi qu’il nous acceuillit l’été dernier lors de notre séjour chez lui. (À chanter sur l’air d’un canadien errant, rien de moins!)

jc-woody J-C avec son petit look Woody Allen que j’aimais!

Un couple de beaux amants
Sur les mers naviguant
Très loin de leurs enfants
Et de papa, maman

Un jour de nostalgie
À bord du Bleu Marie
Au courant fugitif
Ils adressèrent ces mots

Si tu te rends au Québec
Donnes à tous un beau bec
Et à nos chers parents
Des câlins passionnants

Un jour ils sont venus
Çà nous a beaucoup plu
Mais ils repartiront
Vers nouveaux horizons

Par internet des mots
Nous nous échangerons
Mais, ils nous reviendront
C’est la promesse qu’ils font

Poète, je ne suis pas
Vous le saviez déjà
Qu’importe pour vous dire çà
Mon cœur se foute bien d’çà

J’aurai bien aimé son tempérament de beau parleur saguenéen acharné, J-C. Affectueusement,

Michèle

p.s.: De là-haut, tu pourras toujours continuer à t’entêter à convaincre J-P d’arrêter de fumer!

BONNE FÊTE MARIE-CLÉMENCE! ON T’AIME XXX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.