La danse lente des tortues

Publié le 26 Nov 2011 | 0 commentaire

RODNEY BAY, STE-LUCIE
LAT. 14°05,00′N – LONG. 60°58′W

Détail de notre navigation

De Soufrière à Rodney Bay, Ste-Lucie

  • de 9:30 à 2:00 hres
  • 28 m.n, 4:30 hres

À l’ancre face au Bay Garden resort

 

De Admiral Bay, Bequia à Soufrière, Ste-Lucie

  • de 6:30 à 14:45 hres
  • 60 m.n, 8:15 hres
  • Vitesse moy. 7,2 noeuds, à voile

Au mooring entre les deux pitons puis à Bat Cave

La traversée de Bequia à Soufrière a été des plus agréables, moteur et voile, petite mer, beau soleil. Après trois jours à l’ombre des pitons et des grains impromptus, nous nous sommes dirigés à moteur vers Rodney Bay à la pointe nord de Ste-Lucie. Notre intention était d’y rester une journée ou deux… d’autant plus que les vents ont enfin virés Est avec même un peu de Sud parfois. Mais depuis ce matin, nous sommes sous les grains violents, le ciel est noir et cela semble boucher tout autour.

Un petit tour sur Windguru, nous a permis de constater ce mauvais temps qui devrait s’empirer demain: entre 5:00 AM et 11:00AM, 20 à 30 mm de pluie sont attendues et en après-midi, 10 à 15 mm. La patience encore une fois doit être de mise.

Ces deux derniers jours nous avons été tenus en haleine par une triste histoire qui toutefois s’est bien terminée grâce à la participation clé des animateurs du réseau du capitaine. Dimanche dernier, des amis de Julia IV, Édouard et Mona sur leur voilier Argo 5, sont partis de Norfolk en direction de Saint-Martin. On parle ici d’une navigation d’une douzaine de jours. Mercredi dans la nuit, Édouard a fait un infarctus du myocarde. La mer est formée, le vent souflle fort… Pour ceux et celles qui veulent savoir comment Édouard le samedi suivant s’est retrouvé hospitalisé aux Bermudes et Mona toujours à bord d’Argo en route vers St-Martin, je vous invite à lire les nouvelles des navigateurs.

FÉLICITATIONS AUX MEMBRES DE L’ÉQUIPE DU RÉSEAU DU CAPITAINE!!!!!!!! Ils ont été sur le pied d’alerte et ont su poser les gestes nécessaires pour éviter le pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *