Ulric

Publié le 29 Juin 2011 | 0 commentaire

ROSEAU, DOMINIQUE
LAT. 15°16,90’N – LONG. 61°22,80’W

Détails de notre navigation

Des Saintes, Guadeloupe à Roseau, Dominique

  • De 7:00 hres à 13:00 hres
  • 42 m.n. 5 hres
  • Vitesse moy. 8,0 noeuds, à voile

Au mooring au sud de l’Anchorage Hotel

Nous avons fait une folle traversée sous voile en Dominique. Jamais nous n’avions soutenu une telle vitesse aussi longtemps: 8 noeuds avec des pics à 9,4 noeuds. Notre grande Bleu Marie est une merveille. Demain, la Martinique. Mais retournons aux Saintes pour quelques moments.

Ulric, c’est le type du bateau jaune repeint en blanc. Il y a cinq ans, il habitait la Terre d’en Haut, lîle la plus grande des Saintes. Des éoliennes ont été construites ou était sa maison. Les autorités avec son consentement l’ont transféré dans l’île Cabrit, petite île recelant un fort (un autre…), les restes d’un hôtel et ses bâtiments. Il s’est installé dans les ruines de l’hôtel tout en haut. Un jour ou il retournait chez lui, un vilain temps s’est installé pour quelques jours et il n’a pas pu regagné son sommet. Il s’est réfugié dans les ruines près de la plage et pour attendre le beau temps. Pendant qu’il était là, il découvre tout près du bâtiment, un large filet de d’argile qui s’écoule. Ulric deviendra potier.

Il a installé sa maison et son atelier sur la plage. Il récupère l’argile grâce à ses installations de bassins, il accumule l’eau de pluie et la dérive dans des canaux, il fait ses propres couleurs à partir de ce qu’il glane dans l’île, il cuit les pièces dans un four à bois qu’il a construit et invite tout ceux qui débarque sur l’île à essayer son tour. Il fait fureur mais préfère que cela ne s’ébruite pas trop. Les enfants l’adorent et les mamans aussi… Beau petit modèle tout en douceur.

Il est peinard Ulric sur son île avec ses chèvres et ses poules, propriétaire de sa parcelle. Il ne dépend de personne. Les gens de partout dans le monde viennent à lui tout naturellement. Son électricité lui vient de panneaux solaires et ses revenus, de son distributeur de masques à 5 euros.

Tiens, il n’y a que des filles… Les gars sont occupés à chiper l’argile préparée d’Ulric pour se faire des boules et faire la bataille. Quels cons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *