C’est plus fort que nous…

Publié le 29 Mar 2011 | 0 commentaire

GEORGE TOWN, EXUMAS, BAHAMAS
LAT. 23°30′N – LONG. 75°44′W

…dans la famille, on ramasse. Mon père était un ramasseux, mon neveu Manuel en est un, ma soeur et moi itou. Donc pendant la semaine ou Johane est venu à bord, nous avons collectionné. Sous ce prétexte, nous avons parcouru des milles de plage, marcher et marcher dans l’eau, snorkeller, lavé, fait séché, trié, identifié et…recommencer… Johane s’est gorgée de lecture pendant que moi je  »bijoutais ». Elle livrera un petit arrivage de la collection 2011 chez Mademoiselle B à Québec. Nous nous sommes retrouvées tranquillement au rythme des îles. Une autre grand bonheur à mon actif.

Le mexican train a continué de faire son chemin tous les jours à l’apéro. Nos amis de Bella sont rentrés après une escapade dans les Jumentos Cays un peu plus au sud. Nous avons partagé de bons moments tous ensemble. Mis à part Jean-Pierre qui s’est remis aux travaux quelques heures par jour, c’est la farniente. Il fait très beau et très chaud tous les jours…Les fronts froids ne semblent plus descendre jusqu’ici, on touche du bois.

Nous avons maintenant le grand écran installé dans notre chambre à coucher pour le cinéma de fin de soirée. Cool! Les enfants de Jean-Pierre arrivent dans une semaine. Youpi Yé!

Nous les avons tous identifiés mais l’énumération ici serait longue et ennuyeuse

Sand Dollar (Clypeaster subdepressus)

Red Heart Urchin (Meoma ventricosa)

THE MAKING OFF…a conch salad

Percer la coquille (il faut savoir ou exactement)

Avec un couteau très tranchant, couper le muscle qui retient le mollusque dans sa cachette

Sortir la bête de la coquille

Voilà le travail et croyez-moi ce n’est pas évident

Hacher la bête en petits morceaux après l’avoir éplucher

Hacher de la tomate, de l’oignon, du poivron vert. Incorporer la conch. Ajouter le jus frais d’une orange et d’une lime. Puis, enflammer le tout avec un petit piment scotch bonnet

Oh! J’oubliais le plus important…il faut pêcher la bête d’abord. Elle n’est pas fuyante, il s’agit de trouver son habitat et de la cueillir. Conch en français se dit lambi mais tout le monde dit conche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *