Retour aux eaux turquoises

Publié le 13 Nov 2009 | 0 commentaire

ST-GEORGES, GRENADE
LAT. 12°02′N – LONG. 61°45′O

Détails de notre navigation

DE SCOTLAND BAY, TRINIDAD À ST-GEORGES, GRENADE

  • Distance: 85,0 mn.
  • Durée: 13,30 heures (de 1:00 pm à 3:30 am)
  • Vitesse moyenne: 6,3 noeuds

Au mouillage à Grande Anse

D’abord je dois vous parler de notre superbe traversée. Nous devions partir à 4:00pm. On ne tient plus en place on part à 1:00pm. C’est une départ fulgurant. Très rapidement nous faisons 8 noeuds sous voile seulement. Ce qui est super rapide pour une petite Bleu Marie. Nous nous sommes excités à ce rythme environ deux heures . Puis, la gîte à 20 degrés pendant 16 heures, très peu pour nous. On règle à nouveau les voiles, le vent est stable et constant, nous n’y toucheront plus avant notre arrivée à Grenade 13,5 heures plus tard. Record de temps, nous avons fait 6,3 noeuds de moyenne. WOW! En prime, un ciel super étoilé et pas une grain de pluie.

Nous sommes arrivés à 3:30 du mat. Nous nous sommes mis à l’ancre à l’écart des bateaux mouillés à Grande Anse. Au matin, Jean et Monique du bateau Desirada sont venus nous souhaiter la bienvenue à Grenade. Très sympas, nous les avons invités à bord pour l’apéro. Ils ont quittés le Québec en 2008. En 2007, Jean nous a suivi sur Bleumarie.ca. Quand ils ont vu notre logo sur le bateau, ils nous ont reconnu tout de suite.

Et qui avons-nous recroiser pour la 4 ou 5ième fois??? Marie-Galante. Lucie et Richard toujours aussi gentils, sont installés à la marina Port Louis depuis juin dernier. Ils adorent Grenade! Ils ont décidé de passer un an là pour voir si le charme de l’île opère encore et encore et puis, qui sait…un naturalisation grenadienne n’est pas exclue. Cette île semble vraiment plaire aux québécois, il y a même Gilles Yergeau de Pheonix 3 qui s’est acheté une marina au sud de l’île.

Ce qui est formidable c’est qu’avec ces 85 milles, nous avons vraiment changer de régime météorologique. Nous sommes dans les alizés bien établis, full Est, 15 noeuds sted. Jean-Pierre est retombé en amour avec son éolienne qui fournit plein d’électricité. C’est fou de penser qu’ainsi nous sommes suffisamment autonomes pour fournir les compresseurs et du congélo et du frigo. Congé de génératrice!

Çà fait du bien d’avoir quelque chose à raconter… Vive le paradis!

Un homme et son remote de guindeau dont la pine est pétée!

Ma lecture du moment, un polar suédois, excellent! C’est ma soeur qui me l’a prêté. Merci!

J-P m’a raporté de Montréal ses jolis petits bols. J’adore! Ikea!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.