1902

Publié le 29 Mai 2009 | 0 commentaire

ST-PIERRE, MARTINIQUE
LAT. 14°44′N – LONG. 61°10′O

Détails de notre navigation

DE PORTSMOUTH, DOMINIQUE À ST-PIERRE, MARTINIQUE

  • Distance: 57,0 mn.
  • Durée: 8,0 heures (de 8:15 am à 16:15 pm)
  • Vitesse moyenne: 7,1 noeuds

À l’ancre de vant la rade de St-Pierre

8 mai 1902, la ville de St-Pierre fondée en 1658, est détruite en 10 minutes par l’éruption du Mont Pelée, un volcan à ce jour toujours en activité. La ville à ce moment est la plaque tournante portuaire des Antilles et 30 000 personnes y habitent. Elle est surnommée le petit Paris des Antilles tant elle est raffinée. De riches plantations l’entourent. Il y a bien eu des signes avant-coureurs des activités du volcan mais on ne voulait y croire…La ville reconstruite est truffée de ruines noires intégrées aux nouvelles constructions, aux parcs ou encore conservées comme autant de mémoire. C’est un lieu absolument charmant autant pas son histoire, son urbanisme, son marché, sa longue plage et les gens qui l’animent. Sue, Iona et moi seraient bien restées plus longtemps…mais les gars ont la bougeotte 1 000 à l’échelle Reichter. De nombreux bateaux dans la rade ont coulés en 1902, ce qui fait maintenant de cette plage ma beach no.1 pour la cueillette du sea glass et de la porcelaine. La plage de Bat Cave est définitivement recalée au deuxième rang.

st-pierre

st-pierre

st-pierre

st-pierre

st-pierre

theatre st-pierre

theatre st-pierre

theatre st-pierre

st-pierre

st-pierre

st-pierre

st-pierre

st-pierre

cachot st-pierre
Le seul survivant de la catastrophe, un détenu protégé par son cachot

Pas de commentaire

Trackbacks/Pingbacks

  1. Memories | Voile Bleu Marie - [...] avec Sue de L’aventura qui croque à l’aquarelle des tresseurs de feuilles de palme. Et le volcan si [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *